Préambule

Il ne faut pas se mentir, d’autres sites sont eux, dédiés à la recherche d’emploi et proposent un nombre non négligeable d’offres. L'objectif pour nous, c'est de vous trouver le job (de vos rêves) en un minimum de temps.
Donc on ne va vous en vouloir si vous partez de notre site avec votre tout nouveau CV.

Nous allons vous donner tous les outils/pratiques pour vous permettre de trouver l’offre qui vous correspond, mais aussi la manière de proposer votre candidature vous permettant de mettre toutes les chances de votre côté.

Problématiques

Voici les quelques problématiques auxquelles nous allons répondre :

  • Comment bien utiliser les moteurs de recherche et quels sont les sites de recherche d’emploi ?
  • Que faut-il pour candidater ?
  • Comment candidater ?
  • Comment réagir si vous n’avez aucune réponse ou celle que vous n’attendiez pas ?
  • Le cas de la candidature spontannée.

Comment bien utiliser les moteurs de recherche et quels sont les sites ?

Nous avons fait le tri pour vous, voici la liste des sites web populaires regroupant un grand nombre d’offres d’emploi :

( * : agrégateur )

Nous vous conseillons fortement de vous inscrire sur ces sites et d'y déposer votre CV, car très souvent il existe un système de notification vous permettant de recevoir en permanence les dernières offres d’emploi répondant à vos critères.

Si jamais vous n’avez toujours pas trouvé chaussure à votre pied, il existe des agrégateurs d’offres d’emploi. Celui que nous vous conseillons, c’est tout simplement Google. Il vous suffit par exemple de taper dans le moteur de recherche Google : « [métier] offres d’emploi ». Vous tomberez alors sur ces pages :

Comme vous avez pu le remarquer, l’agrégation consiste à rassembler/centraliser des offres provenant de plusieurs sites web externes. Cela peut s’avérer très efficace, d’autant plus que vous avez la possibilité d’affiner votre recherche avec de nombreux filtres intéressants.

Que faut-il pour candidater ?

Nous vous dirons, que pour commencer, il vous faudra de la motivation car c’est ce que les recruteurs attentent de vous. Évidemment, il vous faudra un CV à jour ainsi qu’une lettre de motivation personnalisée (oui nous y travaillons, nous vous proposerons bientôt aussi un outil pour la rédiger sans vous casser la tête).

La question que l’on se pose, c’est : est-ce que la lettre de motivation doit-être manuscrite ? Est-ce encore d’actualité ? Vous vous en doutez, si on veut vous proposer un outil pour la rédiger, c’est que ce n’est pas nécessaire, voire plus du tout. Si votre poste demande des qualités rédactionnelles et que vous avez une belle écriture, ça peut clairement vous avantager. Mais attention, cette pratique devient de plus en plus rare. Certains recruteurs aiment encore recevoir des lettres manuscrites pour analyser votre écriture et en déduire des caractéristiques psychologiques, mais faut-il le savoir...

Une lettre écrite à la main prend plus de place, vous risquez de déborder sur plusieurs pages. Le résultat est moins propre qu’une lettre dactylographiée, qui elle, montre que vous savez vous servir d’un ordinateur. Une lettre manuscrite peut paraître “has-been” et donc renvoyer une image négative.

Si vous envisagez de faire une lettre de motivation “générique” pour toutes vos candidatures en changeant uniquement le nom de l’entreprise, c’est une très mauvaise idée. Personnalisez au maximum votre lettre et suscitez un minimum d'intérêt à l’entreprise chez qui vous postulez. Les recruteurs veulent voir que vous êtes motivés, que vous avez envie d’apporter votre savoir-faire exclusif. Plus vous vous donnez de la peine, plus vous montrez que vous correspondez à l'éthique de l'entreprise, plus vous aurez de chance de marquer l’esprit de votre futur employeur et plus vous avez également de chance de décrocher un entretien.
Exemple: vous postulez dans une start-up qui travaille dans le milieu de la randonnée et vous aimez également randonner (ou toute(s) autre(s) intéraction(s) en lien avec la nature), il faudra alors le développer sans hésiter.
Ne standardisez surtout pas votre lettre de motivation !

Dans le cas d’une candidature dématérialisée, privilégiez les fichiers au format PDF car :

  • Ce format est universel (macOS/windows/linux ...).
  • Consultable sur internet car les navigateurs gèrent nativement ce format.
  • Consultable dans un logiciel plus facilement que le format Word (suite Microsoft Office étant payante, il existe des équivalents gratuits, oui, mais les rendus peuvent différer et même causer des bugs d'une version à l'autre surtout si votre recruteur ouvre votre document avec une version plus ancienne que la votre).
  • Les polices de caractères sont embarquées directement dans le fichier PDF tandis que le format Word, non. Vous ne pouvez donc pas utiliser une police personnalisée dans un fichier Word (car votre recruteur n’aura très très très... certainement pas installé la police que vous avez utilisée).
  • C’est un format de compression optimisé et donc léger.

Conclusion pour cette question : Il vous faudra un CV (format pdf) à jour ainsi qu’une lettre de motivation dactylographiée (ou manuscrite si c’est explicitement demandé dans l’offre d’emploi) rédigée avec soin. L’ensemble envoyé par mail ou courrier ou encore directement en main propre.

Comment candidater ?

Quand vous avez trouvé l’offre d’emploi de vos rêves, il est préférable d’appeler l’entreprise ou si vous pouvez, directement le recruteur. Cela sera l’occasion de savoir si l’offre est toujours d’actualité (surtout si elle date déjà de plus d’une semaine) et d’obtenir des informations éventuellement manquantes dans l’offre. Vous pourrez ainsi vous faire une brève première idée de l’entreprise et gagner du temps si jamais on vous apprend que l’offre est déjà pourvue.

Si vous ne trouvez pas de numéro de téléphone, mais une adresse email ou un formulaire, candidatez directement. Si vous savez où se trouve l’entreprise, il y a un troisième cas plus délicat : vous rendre directement sur place. En effet, vous déplacer montrera votre enthousiasme et votre motivation. Mais attention, dans les petites structures, il peut arriver que vous preniez au dépourvu et/ou perturbiez l’emploi du temps du recruteur car il n’aura, par exemple, pas d’assistant(e) d’accueil pour vous accueillir. Votre candidature pourrait alors devenir un échec total...

Comment réagir si vous n’avez aucune réponse ou celle que vous n’attendiez pas ?

Si vous avez candidaté et que vous n’avez toujours pas de réponse (comptez environ une semaine), la première démarche que vous pouvez entreprendre est de passer un coup de fil afin de savoir où en est l’entreprise dans son processus de recrutement. Nos statistiques révèlent que vous augmentez vos chances d’obtenir un entretien de plus de 50% en ayant cette démarche (remarque: certaines entreprises attendent volontairement que les candidats les relancent).

Dans le cas d’une réponse négative, surtout ne vous braquez pas, même si vous pensiez être fait pour “ce” poste. En effet, si vous tentez de donner raison au recruteur, cela peut être très mal perçu et porter préjudice à vos futures candidatures. N’abandonnez pas, la persévérance est clé de la réussite !

Le cas de la candidature spontannée

Dans le cadre de ce type de candidature, sachez que vous n’êtes qu’une “option”. Vous devez redoubler d’efforts pour convaincre l’entreprise. N’attendez pas plus de 3 jours pour relancer l’entreprise en cas de non réponse car votre candidature n’est pas attendue. Elle peut donc passer inaperçue parmi les autres (nombreux) mails que l’entreprise peut recevoir.

Le témoignage de Marion, consultante en recrutement chez Abaka :

« En tant que candidat, l’important est de se différencier dans un contexte où chaque poste est de plus en plus bataillé. Pour vous donner un exemple, nous recevons en moyenne près de 120 candidatures sur chacune de nos offres d’emploi. Il est donc primordial pour vous de ressortir du lot.

Cela passe par la conception d’un CV moderne, clair et concis, mettant en avant vos compétences et vos résultats plus que votre formation. Optez pour un design sobre, pour l’utilisation de listes à puces afin de valoriser vos compétences, ainsi que pour la mise en avant de chiffres-clés liées à vos précédentes expériences (chiffre d’affaires réalisé, nombre de clients accompagnés, nombre de projets menés à bien, etc…). Mettez-vous en tête cet objectif : votre CV doit permettre au recruteur de comprendre seulement en 30 secondes l’idée générale de votre parcours et ce que vous êtes capable d’apporter à la structure.

Pensez également à l’utilisation des réseaux sociaux professionnels, et notamment de LinkedIn qui est devenu l’un de nos outils indispensables du quotidien. Il vous permettra de créer votre profil professionnel en ligne et de vous afficher en recherche d’une nouvelle opportunité, tout en vous permettant de mieux diffuser votre CV. Une étape primordiale à l’heure où 40% des candidats recrutés sont issus d’un sourcing effectué en ligne, et cela dans tous les secteurs d’activité.

Enfin, si vous souhaitez accéder à un poste cadre / dirigeant, n’hésitez pas à avoir recours à un accompagnement individuel à la recherche d’emploi qui vous permettra d’optimiser l’ensemble de vos démarches. »

Si vous avez toujours un doute ou besoin d'un conseil, n'hésitez pas à nous envoyer un message !